Mardi 3 avril 2 03 /04 /Avr 20:41

Depuis quelques jours, l'actualité politique est dominée par la possibilité d'un débat entre les dix candidats à l'élection présidentielle. Cette actualité, qui nécessite que chacun des dix candidats prennent position, nous offre un beau moment de démocratie.

Tout d'abord, nous avons pu jugé de l'état de notre démocratie avec la proposition malhonnête de France Télévisions, d'organiser certes, un débat entre les dix candidats, mais de le programmer en seconde partie de soirée (link). Alors que ces derniers, en bon représentant du service public de l'audiovisuel français, ont accepté d'organiser plusieurs débats à l'occasion des primaires socialistes.

D'où l'interrogation légitime de François Bayrou, qui se demandait si les primaires socialistes étaient plus importantes que l'élection présidentielle. Il est vrai qu'avec 30% d'abstention de prévue dans les sondages, l'élection présidentielle ne passionne pas entièrement les électeurs français mais on peut penser que les "quelques" français qui s'y intéressent sont plus nombreux que les 2 ou 3 millions de personnes qui ont participé aux primaires socialistes.

 

Aujourd'hui, nous apprenons que France TV d'organiser deux débats à cinq, en première partie de soirée, petite victoire pour la démocratie.

Petite victoire lorsqu'on apprend qu'à l'évocation d'un possible débat, Nicolas Sarkozy et François Hollande ne seraient pas présents et enverraient un représentant (link). Sous prétexte qu'n débat à dix, c'est difficile, c'est compliqué, c'est trop fatigant.

Eh bien oui, c'est fatigant la politique. C'est fatigant la démocratie et c'est fatigant d'être président, désolé de vous déplaire. Désolé, Monsieur Hollande, de devoir vous dire que si vous voulez gagnez, il faudra mouiller la chemise autrement que dans des meetings où le public vous est acquis. Désolé, Monsieur Sarkozy, de ne pas comprendre que l'omniprésident, (trop ?) souvent présent dans les médias, ne soit pas capable de faire cet effort, au mieux pour enfin présenter ses idées et s'appuyer sur un programme, au pire se faire réelire et flatter son ego.

On peut se demander qui sont alors les gamins mal élèvés terme qu'on a beaucoup abordé avec Arnaud Montebourg sur France Inter (link). Petite phrase qu'il prend bien le soin de lire sur ses notes d'ailleurs, pour être sur que la formule soit juste et fasse tout son effet.

 

Quid de Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon ? La première a bien précisé qu'elle sera présente s'il y a débat (link). Et de renchérir que jusqu'à présent, il n'y a pas eu de débat. Elle a raison, à ceci près que lorsqu'elle à eu l'occasion de débattre face à Jean Luc Mélenchon, elle a fait le choix de se taire et de refuser le débat. On peut alors s'interroger sur ses intentions et sur son véritable interêt de la démocratie.

 

Bref, ces quelques heures d'actualités nous ont permis encore de mettre en avant ce fait : Il est difficile aujourd'hui de mettre en avant notre démocratie et il est de plus en plus difficile de croire que les candidats le souhaite véritablement. 

 

 

 

Par faire un choix - Bayrou 2012 - Publié dans : Actualités - Communauté : C.E.R.C.L.E.S.
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Catégories

Made in Bayrou

Profil

  • faire un choix - Bayrou 2012
  • Faire Un Choix - Bayrou 2012
  • Curieux Epicurien
  • Jeune de 23 ans, passioné par la campagne présidentielle

Créer un Blog

Archives

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés